Loading...

3

Vous pouvez comparer jusqu’à 3 articles en même temps

Recherche des catégories de projet

Vous pouvez comparer jusqu’à 3 articles en même temps

Filtrer par

Programme d’aide financière à frais partagés

Groupe de programme

Filtrer par

Programme à frais partagés

Groupes de programmes

État du programme

Tous
Nous acceptons
des demandes
À venir
Nous n’acceptons plus
de demandes
Afficher
entrées
5
10
20
50
Catégorie de projet
Aide financière à frais partagés
Statut du programme
Voir les détails de la catégorie
Comparer

Programme pour la résilience des paysages agricoles

6 000 $/acre pour réjuvéner une caractéristique de rétention d’eau existante ou une autre caractéristique existante d’un type associé à une eau souterraine peu profonde (minimum de 15 pieds de profondeur après la réjuvénation)

10 000 $/acre pour aménager une nouvelle caractéristique de rétention d’eau ou une caractéristique d’un type associé à un réservoir revêtu (minimum de 15 pieds de profondeur)
Nous acceptons des demandes
Les fonds du PRPA appuient la réjuvénation ou l’aménagement d’une caractéristique de rétention d’eau ou d’une autre caractéristique d’un type associé à une eau souterraine peu profonde dans des paysages agricoles ontariens. La caractéristique doit avoir une profondeur d’au moins 15 pieds pour être admissible à une aide financière.

Les caractéristiques de rétention d’eau favorisent une meilleure résilience des paysages agricoles en aidant les agriculteurs à s’adapter aux conditions changeantes du climat et à gérer les fluctuations des ressources en eau, permettant une production agricole plus résiliente et fournissant de nombreux autres bienfaits pour l’écologie et la qualité de l’eau.

Programme pour la résilience des paysages agricoles

6 000 $/acre pour réjuvéner une caractéristique de rétention d’eau existante ou une autre caractéristique existante d’un type associé à une eau souterraine peu profonde (minimum de 15 pieds de profondeur après la réjuvénation)

10 000 $/acre pour aménager une nouvelle caractéristique de rétention d’eau ou une caractéristique d’un type associé à un réservoir revêtu (minimum de 15 pieds de profondeur)
Nous acceptons des demandes
Les fonds du PRPA appuient la réjuvénation ou l’aménagement d’une caractéristique de rétention d’eau ou d’une autre caractéristique d’un type associé à une eau souterraine peu profonde dans des paysages agricoles ontariens. La caractéristique doit avoir une profondeur d’au moins 15 pieds pour être admissible à une aide financière.

Les caractéristiques de rétention d’eau favorisent une meilleure résilience des paysages agricoles en aidant les agriculteurs à s’adapter aux conditions changeantes du climat et à gérer les fluctuations des ressources en eau, permettant une production agricole plus résiliente et fournissant de nombreux autres bienfaits pour l’écologie et la qualité de l’eau.

Programme pour la résilience des paysages agricoles

500 $/acre pour établir et entretenir des cultures de biomasse vivace sur des terres faisant l’objet d’une production de cultures annuelles

1 000 $/acre pour établir des cultures de biomasse vivace sur des terres marginales ou posant un risque élevé qui font l’objet d’une production de cultures annuelles
Nous acceptons des demandes
Les fonds du PRPA appuient la plantation, l’établissement et l’entretien continu de cultures de graminées de biomasse vivace (comme le panic raide) sur les terres de cultures annuelles en Ontario.

L’augmentation de la fréquence de plantation de cultures de biomasse vivace dans le cadre de la rotation de cultures annuelles ou la conversion de terres cultivées marginales ou posant un risque élevé pour établir des cultures de biomasse vivace donne des paysages agricoles plus résilients, ce qui accroît la capacité de séquestrer le carbone, réduit les émissions de gaz à effet de serre, réduit l’érosion du sol et fournit de nombreux autres bienfaits écologiques.

Programme pour la résilience des paysages agricoles

500 $/acre pour établir et entretenir des cultures de biomasse vivace sur des terres faisant l’objet d’une production de cultures annuelles

1 000 $/acre pour établir des cultures de biomasse vivace sur des terres marginales ou posant un risque élevé qui font l’objet d’une production de cultures annuelles
Nous acceptons des demandes
Les fonds du PRPA appuient la plantation, l’établissement et l’entretien continu de cultures de graminées de biomasse vivace (comme le panic raide) sur les terres de cultures annuelles en Ontario.

L’augmentation de la fréquence de plantation de cultures de biomasse vivace dans le cadre de la rotation de cultures annuelles ou la conversion de terres cultivées marginales ou posant un risque élevé pour établir des cultures de biomasse vivace donne des paysages agricoles plus résilients, ce qui accroît la capacité de séquestrer le carbone, réduit les émissions de gaz à effet de serre, réduit l’érosion du sol et fournit de nombreux autres bienfaits écologiques.

Programme pour la résilience des paysages agricoles

1 000 $/acre pour la réjuvénation d’une prairie existante afin de favoriser la diversité d’une prairie vivace indigène (plusieurs espèces)

3 000 $/acre pour l’établissement d’une prairie vivace indigène diverse (plusieurs espèces) sur des terres de cultures annuelles qui sont marginales ou posent un risque élevé
Nous acceptons des demandes
Les fonds du PRPA appuient les coûts associés à l’établissement et à l’entretien à long terme de prairies naturelles vivaces dans des paysages agricoles marginaux/à plus faible productivité en Ontario. Une prairie est dominée par des graminées plutôt que par des arbres, comme dans une forêt. De nombreux autres types de plantes herbacées non graminées poussent avec les graminées, connues sous le nom collectif de « plantes herbacées ». Sur les sols humides, les prairies se fondent dans des marais dominés par des carex plutôt que par des graminées (adapté de Tallgrass Ontario).

Les prairies naturelles donnent des paysages agricoles plus résilients, ce qui accroît la capacité de séquestrer le carbone, réduit les émissions de gaz à effet de serre, réduit l’érosion du sol et fournit de nombreux autres bienfaits écologiques. Les prairies naturelles conviennent généralement mieux à des champs humides, en pente, peu fertiles ou autrement marginaux.

Programme pour la résilience des paysages agricoles

1 000 $/acre pour la réjuvénation d’une prairie existante afin de favoriser la diversité d’une prairie vivace indigène (plusieurs espèces)

3 000 $/acre pour l’établissement d’une prairie vivace indigène diverse (plusieurs espèces) sur des terres de cultures annuelles qui sont marginales ou posent un risque élevé
Nous acceptons des demandes
Les fonds du PRPA appuient les coûts associés à l’établissement et à l’entretien à long terme de prairies naturelles vivaces dans des paysages agricoles marginaux/à plus faible productivité en Ontario. Une prairie est dominée par des graminées plutôt que par des arbres, comme dans une forêt. De nombreux autres types de plantes herbacées non graminées poussent avec les graminées, connues sous le nom collectif de « plantes herbacées ». Sur les sols humides, les prairies se fondent dans des marais dominés par des carex plutôt que par des graminées (adapté de Tallgrass Ontario).

Les prairies naturelles donnent des paysages agricoles plus résilients, ce qui accroît la capacité de séquestrer le carbone, réduit les émissions de gaz à effet de serre, réduit l’érosion du sol et fournit de nombreux autres bienfaits écologiques. Les prairies naturelles conviennent généralement mieux à des champs humides, en pente, peu fertiles ou autrement marginaux.

Fonds d'action à la ferme pour le climat

65 % des dépenses admissibles, jusqu’à une aide financière maximale de 30 000 $ par projet
À venir
Ceci est pour les producteurs agricoles qui veulent mettre en œuvre une pratique qui est nouvelle sur les acres visées par la demande, dans le cadre de leurs activités de gestion de l’azote dans leurs champs. Une nouvelle pratique est une pratique qui n’a pas été mise en œuvre auparavant par le demandeur sur ces acres.

Fonds d'action à la ferme pour le climat

65 % des dépenses admissibles, jusqu’à une aide financière maximale de 30 000 $ par projet
À venir
Ceci est pour les producteurs agricoles qui veulent mettre en œuvre une pratique qui est nouvelle sur les acres visées par la demande, dans le cadre de leurs activités de gestion de l’azote dans leurs champs. Une nouvelle pratique est une pratique qui n’a pas été mise en œuvre auparavant par le demandeur sur ces acres.

Programme pour la résilience des paysages agricoles

500 $/acre pour établir et entretenir des pâturages vivaces de saison chaude sur des terres faisant l’objet de rotation de cultures annuelles

1 000 $/acre pour établir et entretenir des pâturages vivaces de saison chaude sur des terres marginales ou posant un risque élevé qui font l’objet de rotation de cultures annuelles
Nous acceptons des demandes
Les fonds du PRPA appuient la plantation, l’établissement et l’entretien continu de graminées vivaces de saison chaude pour améliorer les pâturages.

L’augmentation de la fréquence de plantation de graminées vivaces de saison chaude dans le cadre de la gestion des pâturages donne des paysages agricoles plus résilients, ce qui accroît la capacité de séquestrer le carbone, réduit les émissions de gaz à effet de serre, réduit l’érosion du sol et fournit de nombreux autres bienfaits écologiques.

Programme pour la résilience des paysages agricoles

500 $/acre pour établir et entretenir des pâturages vivaces de saison chaude sur des terres faisant l’objet de rotation de cultures annuelles

1 000 $/acre pour établir et entretenir des pâturages vivaces de saison chaude sur des terres marginales ou posant un risque élevé qui font l’objet de rotation de cultures annuelles
Nous acceptons des demandes
Les fonds du PRPA appuient la plantation, l’établissement et l’entretien continu de graminées vivaces de saison chaude pour améliorer les pâturages.

L’augmentation de la fréquence de plantation de graminées vivaces de saison chaude dans le cadre de la gestion des pâturages donne des paysages agricoles plus résilients, ce qui accroît la capacité de séquestrer le carbone, réduit les émissions de gaz à effet de serre, réduit l’érosion du sol et fournit de nombreux autres bienfaits écologiques.

Programme pour la résilience des paysages agricoles

1 000 $/acre pour la réjuvénation de plantations de brise-vent, de rideaux-abris ou de bandes riveraines d’arbres et d’arbustes existants afin d’accroître la densité et de réduire les risques d’érosion

3 000 $/acre pour l’établissement de nouveaux brise-vent, rideaux-abris ou bandes riveraines d’arbres et d’arbustes, ou plantations d’arbres en blocs
Nous acceptons des demandes
Les fonds du PRPA appuient l’entretien d’arbres et d’arbustes existants ou l’établissement de nouveaux arbres et arbustes dans les paysages agricoles ontariens.

Les plantations d’arbres et d’arbustes donnent des paysages agricoles plus résilients, ce qui accroît la capacité de séquestrer le carbone, réduit l’érosion du sol et fournit de nombreux autres bienfaits pour l’écologie et la qualité de l’eau. Pour vous renseigner davantage sur les bienfaits offerts par les arbres sur les terres agricoles, visitez la page Présence d’arbres sur la ferme | ontario.ca.

Programme pour la résilience des paysages agricoles

1 000 $/acre pour la réjuvénation de plantations de brise-vent, de rideaux-abris ou de bandes riveraines d’arbres et d’arbustes existants afin d’accroître la densité et de réduire les risques d’érosion

3 000 $/acre pour l’établissement de nouveaux brise-vent, rideaux-abris ou bandes riveraines d’arbres et d’arbustes, ou plantations d’arbres en blocs
Nous acceptons des demandes
Les fonds du PRPA appuient l’entretien d’arbres et d’arbustes existants ou l’établissement de nouveaux arbres et arbustes dans les paysages agricoles ontariens.

Les plantations d’arbres et d’arbustes donnent des paysages agricoles plus résilients, ce qui accroît la capacité de séquestrer le carbone, réduit l’érosion du sol et fournit de nombreux autres bienfaits pour l’écologie et la qualité de l’eau. Pour vous renseigner davantage sur les bienfaits offerts par les arbres sur les terres agricoles, visitez la page Présence d’arbres sur la ferme | ontario.ca.

Fonds d'action à la ferme pour le climat

65 % des dépenses admissibles, jusqu’à une aide financière maximale de 20 000 $ par projet
À venir
Ceci vise les producteurs agricoles qui veulent mettre en œuvre une nouvelle pratique de culture de couverture qui resteront en place sans être perturbées durant l’hiver (c’est-à-dire qu’elles ne seront pas éliminées chimiquement ou mécaniquement durant l’automne/l’hiver). Une nouvelle pratique est une pratique qui n’a pas été mise en œuvre auparavant par le demandeur sur les acres visées par la demande. Ceci peut vouloir dire planter une culture de couverture qui sera laissée sur le terrain en hiver pour la première fois ou qui était habituellement éliminée ou récoltée à l’automne.

Si les cultures de couverture visées par la demande seront récoltées ou broutées, il faut laisser au moins six pouces de culture en place (non perturbés) pour l’hiver (de novembre à mars). Les projets approuvés doivent avoir une culture de couverture plantée en 2024.

Fonds d'action à la ferme pour le climat

65 % des dépenses admissibles, jusqu’à une aide financière maximale de 20 000 $ par projet
À venir
Ceci vise les producteurs agricoles qui veulent mettre en œuvre une nouvelle pratique de culture de couverture qui resteront en place sans être perturbées durant l’hiver (c’est-à-dire qu’elles ne seront pas éliminées chimiquement ou mécaniquement durant l’automne/l’hiver). Une nouvelle pratique est une pratique qui n’a pas été mise en œuvre auparavant par le demandeur sur les acres visées par la demande. Ceci peut vouloir dire planter une culture de couverture qui sera laissée sur le terrain en hiver pour la première fois ou qui était habituellement éliminée ou récoltée à l’automne.

Si les cultures de couverture visées par la demande seront récoltées ou broutées, il faut laisser au moins six pouces de culture en place (non perturbés) pour l’hiver (de novembre à mars). Les projets approuvés doivent avoir une culture de couverture plantée en 2024.

Fonds d'action à la ferme pour le climat

65 % des dépenses admissibles, jusqu’à une aide financière à frais partagés maximale de 20 000 $ par projet
À venir
Ceci vise les producteurs agricoles qui veulent établir un nouveau système de rotation des pâturages ou accroître la superficie d’un système existant pour le bétail. Les systèmes de rotation des pâturages doivent être mis en œuvre sur au moins 10 acres de pâturages et doivent comprendre au moins quatre (4) sections (enclos) pour que la rotation soit jugée admissible à une aide financière à frais partagés.

Fonds d'action à la ferme pour le climat

65 % des dépenses admissibles, jusqu’à une aide financière à frais partagés maximale de 20 000 $ par projet
À venir
Ceci vise les producteurs agricoles qui veulent établir un nouveau système de rotation des pâturages ou accroître la superficie d’un système existant pour le bétail. Les systèmes de rotation des pâturages doivent être mis en œuvre sur au moins 10 acres de pâturages et doivent comprendre au moins quatre (4) sections (enclos) pour que la rotation soit jugée admissible à une aide financière à frais partagés.

Programme pour la résilience des paysages agricoles

15 000 $/acre pour rétablir la fonction et/ou accroître la superficie d’une terre humide existante, et/ou reconvertir des terres agricoles marginales en terres humides

25 000 $/acre pour aménager une nouvelle terre humide, lorsqu’une excavation est requise pour changer la topographie dans une zone
Nous acceptons des demandes
Les fonds du PRPA appuient le rétablissement ou l’aménagement de terres humides dans les paysages agricoles ontariens.

Les terres humides donnent des paysages agricoles plus résilients, ce qui accroît la capacité de séquestrer le carbone, réduit l’érosion du sol et fournit de nombreux autres bienfaits pour l’écologie et la qualité de l’eau. Les terres humides sont des zones qui sont couvertes ou saturées d’eau en certains temps de l’année.

Programme pour la résilience des paysages agricoles

15 000 $/acre pour rétablir la fonction et/ou accroître la superficie d’une terre humide existante, et/ou reconvertir des terres agricoles marginales en terres humides

25 000 $/acre pour aménager une nouvelle terre humide, lorsqu’une excavation est requise pour changer la topographie dans une zone
Nous acceptons des demandes
Les fonds du PRPA appuient le rétablissement ou l’aménagement de terres humides dans les paysages agricoles ontariens.

Les terres humides donnent des paysages agricoles plus résilients, ce qui accroît la capacité de séquestrer le carbone, réduit l’érosion du sol et fournit de nombreux autres bienfaits pour l’écologie et la qualité de l’eau. Les terres humides sont des zones qui sont couvertes ou saturées d’eau en certains temps de l’année.

Programme pour la résilience des paysages agricoles

30 $/acre pour une réduction modérée des pratiques de labour

50 $/acre pour une réduction plus importante des pratiques de labour
Nous acceptons des demandes
Les fonds du PRPA appuient les agriculteurs qui veulent mettre en œuvre une nouvelle pratique agricole sans labour, de labour en bandes ou de labour minimal afin d’augmenter le nombre d’acres faisant l’objet d’un travail réduit du sol sur les terres de cultures annuelles en Ontario.

Les pratiques de travail réduit du sol donnent des paysages agricoles plus résilients, ce qui accroît la capacité de diminuer les émissions de gaz à effet de serre, réduit l’érosion du sol et fournit de nombreux autres bienfaits écologiques.

Programme pour la résilience des paysages agricoles

30 $/acre pour une réduction modérée des pratiques de labour

50 $/acre pour une réduction plus importante des pratiques de labour
Nous acceptons des demandes
Les fonds du PRPA appuient les agriculteurs qui veulent mettre en œuvre une nouvelle pratique agricole sans labour, de labour en bandes ou de labour minimal afin d’augmenter le nombre d’acres faisant l’objet d’un travail réduit du sol sur les terres de cultures annuelles en Ontario.

Les pratiques de travail réduit du sol donnent des paysages agricoles plus résilients, ce qui accroît la capacité de diminuer les émissions de gaz à effet de serre, réduit l’érosion du sol et fournit de nombreux autres bienfaits écologiques.